Sélectionner une page

Acquérir son logement sans devoir mettre la main à la poche, cela peut sembler illusoire. Pourtant, il s’agit bien d’une réalité. Grâce au prêt hypothécaire sans apport, vous pouvez acheter votre maison sans fournir des fonds propres. Bien évidemment, la souscription d’un tel prêt répond à quelques critères que l’on vous détaille ci-après.

Prêt 100%, prêt 110%, prêt 125%, les variantes du prêt total

Un prêt hypothécaire est dit total lorsque la quotité du financement est supérieure ou égal à 100% du montant du projet. Il s’agit essentiellement du prix d’acquisition du bien. Sous la formule prêt 100%, l’emprunteur devra tout de même supporter des charges complémentaires, frais de dossier, frais d’inscription hypothécaires, frais de notaire. Le prêt 110%, lui, prend en charge une partie de ces frais. Seul le prêt 125% prend en charge l’intégralité des frais en plus du prix d’acquisition du bien. Il convient dès lors de définir en amont de quel type de prêt total le prêteur propose réellement.

Prêt total pour les primo-acquéreurs

Ce sont principalement les primo-acquéreurs qui bénéficient des offres de prêt sans apport. Il s’agit de jeunes emprunteurs n’ayant pas encore eu le temps d’épargner pour constituer un apport personnel. Toutefois, les prêteurs exigent une santé financière sans faille. Niveau de revenu élevé, poste garanti par un contrat à durée indéterminée, ce sont là les critères retenus pour trier les demandes de prêt sans apport. En outre, l’emprunteur devra également présenter des antécédents financiers exemplaires. Ni défaut ni retard de paiement avec les anciens crédits ne sont tolérés. Les banques réalisent une véritable enquête afin de déterminer le sérieux et la solvabilité de l’emprunteur.

Attention aux taux d’intérêt

De façon générale, et cela se comprend, les taux d’intérêt pour les prêts sans apport sont largement supérieurs à ceux des crédits immobiliers classiques. Attendez-vous à un différentiel de l’ordre de 1% et plus. Cela emporte de nombreuses incidences sur le coût global de votre prêt hypothécaire. Le coût peut rapidement doubler ou tripler. Il reste utile de réaliser préalablement un comparatif pour éviter de devoir payer le prix fort. Utilisez les outils en ligne pour comparer les offres disponibles et faites toujours une simulation.

Outre le coût global, les mensualités peuvent également s’avérer plus élevées, et ce en fonction de la durée du prêt. Il est impératif, pour éviter tout risque de surendettement, de maintenir un taux d’endettement raisonnable. Rappelons que la loi impose un taux d’endettement optimal de 33%, seuil qui évoluera néanmoins en fonction de votre niveau de revenu et de vos charges familiales.

Conseil avant de souscrire un prêt sans apport

Si acheter une maison sans apport en Belgique est tout à fait possible, il convient d’y réfléchir mûrement. Ne serait-il pas préférable d’attendre un peu pour constituer un apport suffisant et bénéficier de taux plus cléments ? N’auriez-vous pas des proches qui peuvent vous aider à combler l’apport personnel ? Votre situation professionnelle et votre situation personnelle permettront-elles de supporter les charges générées sur le long terme ? Des conseillers financiers peuvent vous aider à évaluer votre situation afin de prendre la meilleure décision. Des courtiers spécialistes du crédit pourront également vous épauler dans vos recherches et négociations afin de bénéficier d’un crédit au meilleur prix.