Sélectionner une page

Assurer son prêt immobilier constitue une garantie solide pour l’emprunteur, mais également pour la banque. La vigilance est toutefois de mise, car il est possible de se tromper dans le choix de l’assurance. Cela peut faire perdre de l’argent et peut réserver de mauvaises surprises. Voici l’essentiel sur la souscription à une assurance prêt immobilier.

Pourquoi une assurance ?

Par essence, la loi n’oblige pas la souscription à l’assurance prêt immobilier. Il s’agit plutôt d’une convention qui vise à protéger en premier lieu l’organisme qui accorde le prêt. Avec cette assurance, il se trouve alors à l’abri des aléas liés au non-remboursement de son capital dû. Les termes d’un contrat d’assurance prévoient tout type de risques en fonction du profil de l’emprunteur.

Il convient de souligner que cette assurance, dite assurance emprunteur protège de la même manière la famille de l’assuré en cas de sinistre : décès, invalidité ou quelconque accident à impact financier majeur. Avec cette souscription, aucun membre de la famille ne devra endosser la responsabilité concernant les impayés, car c’est l’assurance qui les couvre.

Si vous êtes décidé à vous lancer dans l’immobilier et avez besoin d’un véritable guide, nous vous invitons à consulter partimmobilier.fr !

Les garanties obligatoires

Quand il est question d’assurer son emprunt immobilier, il faut savoir que les garanties décès et invalidités sont obligatoires. Pour un décès ou une perte totale et irréversible d’autonomie, l’assurance immo règle sans conteste la restitution du capital restant dû. En cas d’Invalidité permanente totale et partielle, l’assurance paie respectivement 66% et 33%.

Dans le cas d’une incapacité temporaire totale, l’assurance est tenue de payer les mensualités durant la période d’invalidité. À noter que le degré de garantie n’est pas le même pour différentes causes de décès ou d’invalidité. De même, une garantie décès peut perdre sa valeur dépassé un certain âge. Il est important de porter attention à ce type de détail.

Les exclusions de garanties

Les exclusions de garanties font parties des points à prendre très au sérieux.  L’assureur émet des réserves quant au fait de couvrir un emprunteur exposé au préalable au danger. Cela peut être un métier à risque, la pratique d’un sport extrême, le tabagisme ou alors un état de santé pouvant s’aggraver comme une maladie chronique.

Ces exclusions de garanties peuvent être rachetées. Ce rachat les transforme alors en ce que l’on appelle garantie facultative. Bien entendu, comme cela représente un risque énorme pour la maison d’assurance, le taux d’assurance va être revu à a hausse. Pour le moment, l’assurance prêt immobilier porte beaucoup plus sur l’emprunteur que sur le bien à acquérir.

Où souscrire une assurance prêt immobilier ?

Au moment de négocier le contrat de prêt immobilier, la banque offre à l’emprunteur la formule destinée à cet effet. Cependant, l’emprunteur n’est pas obligé de souscrire l’offre de la banque. En effet, centraliser les contrats peut constituer une erreur quant au fait que les taux appliqués peuvent en être plus coûteux.

En tenant en compte les exigences de la banque concernant les garanties, faire le tour des sites d’assurance permet de bien connaitre les offres. Il ne faut surtout pas hésiter à négocier les coûts chez un assureur en affichant les chiffres de la concurrence. Enfin, une fois toutes vos données en mains, accéder à un comparateur d’assurance en ligne peut aider à estimer les frais.